Appel au Dieu du silence


Mon Avent est une course contre la montre et mon égoïsme; exactement comme tous les jours que Dieu fait. Mais la course est plus joyeuse car le but mieux perçu - Yeschoua - et l'espérance plus affermie : Il vient!

Un "petit appel au Dieu du silence" de mon compagnon jésuite aujourd'hui décédé, Karl Rahner:

"C'est l'Avent. Une fois de plus, Seigneur, L'Église célèbre ta venue. Elle met sur nos lèvres les prières de désirs et d'attente, les chants de promesses et de joyeuse espérance. Et toutes les misères et toutes les aspirations et toutes les confiantes certitudes se cristallisent autour de ce mot : Viens !
Quelle étrange prière, puisque tu es déjà venu, puisque tu as établi ta tente au milieu de nous, puisque tu as partage notre vie, avec ses petites joies, ses longues journées remplies de mille soucis, et sa fin amère. En t'adressant notre "Viens ", pouvons-nous donc attendre plus de ta part ? Tu t'es mêlé intimement a notre pauvre vie humaine, au point qu'il est devenu presque impossible de te distinguer des autres hommes. Peux-tu encore te rendre plus proche ?
Et pourtant nous prions : Viens ! Et ce mot sort du plus profond de notre cœur; aussi sincèrement que les patriarches, les rois les prophètes et les pauvres de jadis, qui virent ton Jour de loin et qui l'ont béni.
Ta venue est annoncée des les premières pages de l'Écriture, et pourtant, sur la dernière, a laquelle on ne pourra jamais plus rien ajouter, je lis cette prière : Viens, Seigneur Jésus !
Tu ne nous as plus jamais quittes, mais il faut que tu hâtes ta venue pour qu'apparaisse aux yeux de tous que tu as transformé le cœur de toute chose en les acceptant toutes dans ton propre Cœur, qu'apparaisse au grand jour la libération du monde présent. Voici que tu viens et je ne pense ni au passe ni a l'avenir, mais au présent qui s'accomplit. Accorde moi simplement, mon Seigneur, de vivre l'heure présente de ta venue; accorde-moi de vivre en Toi, o Dieu qui viens. Amen."

(10 meditations, editions Salvator, 1966)

 

Claude Jeukens s.j.



Je veux retourner à Noël Sous Le Genêt Isolé
Je veux retourner à Histoires et poèmes

Franziska Santschi-Geiser © 1999